Mon panier
pinotbleu logo oiseau
pinotbleu delivery bicycle Livraison ...

Pourquoi le vin donne-t-il le mal de tête ? 

Si certains ne sont pas affectés, d’autres s’en plaignent vraiment et vont même jusqu’à éviter le vin. Cette boisson ne fait pas l’unanimité auprès du grand public et on l’accable parfois d’être à l’origine de maux de tête. Est-ce bien le vin qui donne mal à la tête ? Ne serait-ce pas certaines personnes qui sortent cette excuse pour éviter la boisson ? Qu’en est-il vraiment ? Nous allons tenter de répondre à ces questions à travers cet article et trouver l’origine de ce désagrément lié à la consommation de vin. Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que le vin est une boisson alcoolique et qu'il faut le consommer avec modération. 

Découvrir une sélection de vins bio, sans sulfites ajoutés !

Le lendemain de la dégustation : des maux de tête

Rappelons que les Français sont parmi les plus grands consommateurs de vin en France. Un Français consomme en moyenne près de 45 litres de vin par an. Pourtant, ce ne sont pas tous les Français qui sont concernés par ce phénomène. C’est surtout le lendemain de la dégustation que certaines personnes se plaignent de ces fameux maux de tête. Il faut tout de même bien distinguer la « gueule de bois » qui est commune à tous les alcools et elle est due à la consommation excessive de la boisson alcoolique. 

Le vin rouge ou le vin blanc ? 

Une chose est claire : pour certaines personnes, le vin cause bien des maux de tête. Le type de vin pointé du doigt n’est pas toujours le même. Pour les Français, c’est le vin blanc qui cause des maux de têtes infernales. Pour les Anglo-Saxons, c’est plus le vin rouge qui est à l’origine de ce désagrément. Vu de ce point d’angle là, on se demande si la géographie module l’orientation des maux. 

Le soufre : la cause plus plausible 

Le soufre est utilisé dans la production du vin pour le stabiliser et pour l’empêcher de poursuivre la fermentation durant l’élevage. Même si certains vignerons se forcent de limiter la quantité de sulfites utilisée dans l’élaboration, celui-ci reste indispensable. Ces vins qui affichent « zéro soufre » ne sont pas vraiment sans sulfites, mais la quantité est vraiment minime et il ne faut pas oublier que le vin, lui-même, produit naturellement du soufre. 

De nombreuses études ont montré que certaines personnes peuvent avoir des réactions allergiques aux sulfites. Ceci se manifeste sous la forme d'éternuements, d'écoulement nasal, de démangeaisons, d'urticaire, de douleurs abdominales ou de crises d’asthme. Si vous avez mal à la tête lorsque vous prenez du vin, on parle plus d’intolérance que d’allergie. Cette intolérance se présente plus par des symptômes plus légers comme des maux de tête, des rougeurs, un nez bouché ou des démangeaisons au niveau des yeux. Ceci explique alors votre mal de crâne le lendemain lorsque vous buvez du vin. Il est à noter aussi que ces désagréments ne veulent pas toujours dire que vous avez beaucoup bu. Vous pouvez avoir un mal de tête le lendemain même si vous avez bu un ou deux verres de vin. 

Le vin blanc sec contient en moyenne 30 % plus de soufre que le vin rouge. On peut alors se dire que le vin blanc sec cause plus de maux de tête que le vin rouge. Les vins blancs moelleux et liquoreux en contiennent encore plus. 

À cause des tanins

Ce sont plus les vins rouges qui sont concernés par ce cas-là. Les vins rouges ont un caractère plus tannique et ceci a tendance à assécher le palais. Les tannins augmentent aussi la production de sérotonine. Ce dernier est un neurotransmetteur qui pourrait entraîner des maux de tête chez certaines personnes. Il est à noter tout de même que dans le thé, la cannelle, le soja, la noix et le chocolat, on peut aussi trouver des tanins, mais personne ne s’est jamais plaint de maux de tête après la consommation de ces aliments-là. 

Le degré d’alcool 

Lorsque vous consommez une boisson alcoolisée, même en petite quantité, la production d’urine augmente et votre organisme va perdre beaucoup d’eau. Plus vous en consommez, plus vos organes, notamment votre cerveau, vont s’épuiser. Ceci va provoquer des maux de tête après avoir bu du vin. 

Tous les vins qui sont qualifiés « peu alcoolisés »"contiennent entre 5 et 10 % d’alcool. Le degré d’alcool des vins que l’on trouve sur les marchés tourne autour de 12 et 13 %. C’est le cas du Pinot noir de Bourgogne ou d’Alsace et le Sauvignon blanc de Loire. Certains vins contiennent même plus de 17 % d’alcool.

L’histamine dans les vins rouges 

L’histamine est un dérivé de l’ammoniac et celui-ci dilate les vaisseaux sanguins, d’où les maux de tête. Les raisins qu’on utilise pour la production des vins rouges ont des peaux qui contiennent beaucoup d’histamine. Pourtant, lors de la fermentation, le vin rouge est macéré plus longtemps et le liquide reste plus longtemps en contact avec ces peaux. On peut alors expliquer les maux de tête causés par l’histamine en forte dose présente dans le vin rouge.

Soulager naturellement les maux de tête 

Si vous avez un mal de tête causé par la consommation de quelques verres de vin la veille, vous pouvez le soulager naturellement, sans avoir à prendre une aspirine. Pour ce faire, prenez un grand verre d’eau, mais pas glacée. Utilisez les glaçons pour appliquer sur votre front ou votre cou. Vous pouvez également vous préparer un thé au gingembre pour vous réconforter. Même si vous n’êtes pas dans votre assiette, levez-vous et sortez de votre lit pour une petite balade d’une dizaine de minutes. Ceci va permettre de libérer les endorphines dans votre corps. Pensez également à prendre une douche chaude : la température de l’eau va soulager la tension dans les muscles et faire disparaître votre mal de crâne. L’huile essentielle de lavande peut être efficace pour soulager votre mal de tête. Pour ceci, mélangez deux gouttes de cette huile essentielle à de l’huile d’amande douce et appliquez le mélange en légers massages sur vos tempes. 

N'ayez plus mal à la tête avec cette sélection de vins bio !