Panier
logo ab

La fine fleur du vin bio

camion

Livrée gratuitement en France

24h

En 24h au pied du canapé

Truspilot

AVec le meilleur service !

Le vin Saint Joseph, l’élégance de la vallée du Rhône

L’élégance du vin Saint Joseph

C’est sur les communes près de Tourmon (Saint-Jean, Lemps et Mauves) que l’on retrouve le vignoble de Saint Joseph. Le vin Saint Joseph est produit sur environ 50 km, sur la rive droite du Rhône, plus précisément sur la vallée du Rhône septentrionale. L’AOC Saint Joseph s’y étend sur 26 communes. En monocépage ou en assemblage, les vignerons produisent principalement des vins rouges et plus discrètement des vins blancs. On peut constater dans la typicité de ce vin, une diversité assez relative.

Découvrez cet article sur les vins de la Vallée du Rhône

Présentation du Saint Joseph

Le vignoble de Saint Joseph couvre trois communes du département de la Loire, mais 23 dans l’Ardèche. Il est planté sur des coteaux en terrasse qui ont été façonnés depuis l’antiquité. Auparavant, on appelait le Saint Joseph le « vin de Mauves ». D’ailleurs, Victor Hugo utilisait cette ancienne appellation dans le roman Les Misérables, paru en 1862. Il fut ensuite renommé au 17e siècle par les Jésuites. Les rois de France du 14e siècle appréciaient beaucoup ce vin. Aujourd’hui, l’appellation est surtout connue pour les vins rouges issus des cépages syrah. Les principaux cépages du Saint Joseph sont : Marsanne, Roussanne, Bergeron, Syrah et Shiraz. Les cépages Marsanne et Roussanne étant réservés aux vins blancs (représentant 10 % de la production). 

Les Saint Joseph rouges sont très fins et puissants. On peut en desceller des arômes d’épices, de poivres et des notes de violette. En fonction de leur provenance, les vins rouges peuvent être tendres ou puissants et solides. Les Saint Joseph blancs, quant à eux, sont plutôt racés. Le potentiel de garde de ce vin est compris entre 3 et 10 ans en moyenne.

Climat et géographie

Le climat joue un rôle très important dans la production de vins de qualité. Les vignes sont soumis à un climat tempéré avec un vent qui souffle fréquemment tout le long de la côte. Les influences semi-continentales que l’on retrouve sur la zone septentrionale font que les vendanges y sont plus tardives. Sur la zone méridionale, le climat est plutôt méditerranéen. Avec la combinaison de ces influences (méditerranéennes et continentales), l’appellation Saint Joseph affiche une personnalité unique. Le terroir du Saint Joseph s’étend sur environ plusieurs kilomètres du nord au sud, de Chavanay à Guilherand.

Terroir, production et encépagement

Les vignobles de la vallée du Rhône sont installés sur des pentes fortes sous forme de terrasses étroites granitiques. Ils sont exposés sud/sud-est. L’appellation est marquée par un mélange parfait entre les influences méditerranéennes et continentales. Le sol des côtes-du-rhône est principalement composé de granit, mais il y a des variantes. Ces dernières influencent beaucoup les productions.

Ce sont les granits et les gneiss tendres qui composent la zone septentrionale. Certaines parties sont en coteaux et d’autres en plaine et en piémont. Le terroir dans les zones méridionales est composé, quant à lui, de granits acides, maigres et complexes. Aujourd’hui, le rendement moyen par hectare du Saint Joseph est compris entre 40 et 46 hl/ha pour au minimum 4 500 pieds par ha. La surface plantée de cette appellation est de 1 200 hectares environ. La production annuelle du Saint Joseph est de 49 781 hl.

Concernant l’encépagement, il est important de préciser que celui des côtes du Rhône septentrionales ne comporte qu’un seul cépage. Aussi, ce cépage unique est pour les vins rouges de Crozes-Hermitage, Côte Rôtie, Hermitage, Saint Joseph et de Cornas. Pour les vins blancs, pour Hermitage, Saint-Péray, Saint Joseph, Condrieu et Château-Grillet et clairette de Die, on n’a que deux cépages. Les appellations septentrionales de la vallée du Rhône sont toutes vinifiées et élevées dans les caves du domaine E.Guigal. 

Découvrez le Crozes Hermitage de la sélection PinotBleu !

La maison E.Guigal

Le domaine Guigal est un immense domaine qui a pu déployer 215 hectares de vignobles, environ, sur différentes appellations. Parmi ces appellations, on pourra citer entre autres l’Hermitage, le Saint Joseph et de grandes appellations comme le Côtes-du-Rhône. C’est en 1946 que le domaine a été fondé à Ampuis par Étienne Guigal. Cette entreprise familiale est actuellement dirigée par Philippe Guigal, le petit-fils du fondateur. La maison Laguigal est aussi appelée le « Château d’Ampui », c’est une ancienne maison forte datant du 12e siècle. La maison est devenue propriétaire de l’ancien domaine Vallouit et du domaine Jean-Louis Grippat. Elle sélectionne avec soin, élève et commercialise tous les meilleurs crus de la vallée du Rhône. C’est la cave de Saint-Désirat qui produit près de 50 % des vins Saint Joseph.

Accords mets et vins : que manger avec une bouteille de Saint-Joseph ?

Un vin blanc du vignoble de Saint-Joseph accompagne parfaitement : 

  • Entrées : aumônière d’écrevisses, soufflé de brochet, macaroni nantua, bisque de gambas, ravioles de langoustines, beignets de calamar à la romaine…
  • Fromages : rigotte du Forez, Vacherin, Fourme d’Ambert, Rigotte de Condrieu, Maroilles, Chabichou du Poitou, Bleu d’Auvergne…
  • Plats principaux : bourride de baudroie, spaghetti aux clovis, pâtes aux fruits de mer, quenelles sauce nantua, risotto aux pétoncles, tagliatelles au saumon… 
  • Desserts : Saint-Honoré aux fruits, pamplemousse surprise, craquants d’Ossau Iraty et marmelade de griottes.

Les vins rouges issus du vignoble de Saint-Joseph peuvent parfaitement accompagner : 

  • Entrées : rillettes de lapin, taboulé aux tomates et aux fines herbes, salade landaise, tapas au jambon…
  • Fromages : Camembert frit, Cheddar, Cabralès, Edam, Nata Cantabria… 
  • Plats principaux : carré de porc à la soissonnaise, jambalaya, côte de porc charcutière, lapin aux olives, saucisses aux lentilles, lasagnes à la bolognaise… 
  • Desserts : tarte au chocolat, tartelette amandine aux figues, poires à l’hypocras, brugnons au vin rouge… 

Pour ne pas gâcher l’accord, il est conseillé de servir la bouteille de Saint-Joseph à la bonne température.

Un véritable bonheur pour tous les sens !

Les vins issus du vignoble de Saint-Joseph sont des vins qui invitent au voyage, un véritable bonheur pour tous les sens !

Œil : les vins blancs Saint-Joseph revêtent une robe jaune-vert au début de leur vie, ils évoluent en gagnant des reflets dorés après un certain vieillissement. Les vins rouges, quant à eux, présentent une robe très soutenue qui évolue du pourpre à une teinte orangée.

Nez : Une bouteille de Saint-Joseph rouge est caractérisée par des arômes de fruits rouges. Après une certaine évolution, ces arômes de fruits évoluent vers des notes de fruits mûrs (voire cuits), ce qui explique les sensations épicées et poivrées. Les Saint-Joseph rouges sont des vins très fins et très riches. Une bouteille de Saint-Joseph blanc est caractérisée par un nez subtil, avec des notes florales et des arômes de fruits blancs. C’est un vin blanc très élégant. Avec l’âge, il laisse apparaître des notes épicées.

Bouche : en bouche, un Saint-Joseph rouge jouit de tanins très fins et très élégants, ce qui le rend agréable. Une note de rondeur et de gras sera au rendez-vous. Un Saint-Joseph blanc se distingue par un bel équilibre entre moelleux et acidité. Pour bien savourer une bouteille de Saint Joseph, il faut connaître les meilleurs millésimes.

Les millésimes Saint Joseph

Sur 90 ans, on a eu plusieurs grands millésimes du vin Saint Joseph. En presque cent ans donc, il y a eu 24 années exceptionnelles, comme le millésime de 1990 ou plus récemment, celui de 2009. Puis, on a eu 26 grandes années, comme le millésime de 1926, celui de 1987 ou celui de 2006. Il y a ensuite eu 16 bonnes années, comme le millésime de 1986, celui de 1996 ou celui de 2008. Pour les années moyennes, on a les millésimes de 1984, de 1993 ou de 1997, par exemple. Durant toutes ces années, il n’y a eu en tout et pour tout que deux années médiocres, c’était en 1939 et en 1968.

Le vin Saint Joseph n’a pas été le préféré des rois pour rien. D’une intensité colorante magnifique avec des arômes fruités, il est friand et délicat. C’est l’un des meilleurs vins des côtes du Rhône.

Découvrir la sélection des vins PinotBleu