Mon panier
pinotbleu logo oiseau
pinotbleu delivery bicycle Livraison ...

Acheter du champagne pour vos fêtes

Voir aussi les autres couleurs des vins

Tout d'abord, il faut savoir qu'il y a différentes catégories de vins effervescents :

  • les vins perlants,
  • les vins pétillants,
  • les vins mousseux.

Dans la catégorie des mousseux, on retrouve le crémant du Jura ou bien la blanquette de Limoux.

Découvrir une sélection de vins pétillants !

Le Champagne, un vin reconnu dans le monde entier

Dans la plupart des pays, le Champagne est synonyme de prestige et de fête. Que ce soit pour un mariage, Noël, une célébration professionnelle ou autre, toutes les occasions sortant un peu de l’ordinaire sont marquées par une flûte de Champagne.

Cela vient du fait que ce vin s’accompagne d’une certaine exclusivité. En effet, il est produit uniquement sur une zone française spécifique et avec un raisin particulier.

Vous pouvez néanmoins vous faire livrer peu importe où vous habitez en France. 

Faites vous livrer du délicieux champagne en 24h.

vin-de-fete

Les cépages autorisés

Seuls trois cépages sont autorisés pour produire un champagne. Cela signifie que tout champagne mis en vente est composé soit de l’un des trois, soit d’un mix de ces trois cépages. Chacun d’eux est traditionnellement récolté dans un terroir particulier.

Le premier est le Chardonnay. Il s’agit d’un raisin blanc à jus blanc qui constitue 30% des cépages de la région. Ceux-ci sont principalement situés sur la Côte des Blancs.

 

Le second est le Pinot noir, raisin noir à jus blanc. On le retrouve généralement sur la Montagne de Reims et sur la Côte de Bar.

Enfin, le Pinot meunier (aussi appelé simplement « Meunier » ) est un cépage de raisin noir à jus blanc plus rustique. Il est réputé pour donner de meilleurs résultats que les deux autres pendant les années difficiles.

 

Le site e-commerce PinotBleu propose une sélection de délicieux vins pétillants.

 

Les terroirs autorisés

Après la récente redéfinition de l’aire géographique de l’appellation « Champagne », la région renouvelle son classement des coteaux, caves et maisons de Champagne. C’est pourquoi la redécouverte de ces terroirs est particulièrement à l’ordre du jour.

La zone d’appellation se répartit en quatre zones principales, donnant des profils de vins biens typés.

  • La Côte des Blancs, au sud d’Épernay, est la terre de prédilection du Chardonnay. Elle accueille des maisons renommées dans le monde entier, comme Le-Mesnil-sur-Orger, Avize, Choilly, Cramant, et bien d’autres. La zone s’arrête à Vertus.

  • La Montagne de Reims, située au sud de Reims et au bord d’Épernay, est particulièrement propice au Pinot noir. Les meilleurs crus, comme Bouzy et Ambonnay, sont généralement orientés vers le sud et l’est, ce qui accentue leur caractère.

  • La Vallée de la Marne, qui se trouve à l’ouest d’Épernay et s’étend jusqu’en Ile-de-France, est une véritable mosaïque de terroirs. On y retrouve surtout du Pinot noir et du Pinot meunier.

  • Enfin, vers le Sud se trouve le département de l’Aube, considéré comme une zone moins prestigieuse. Il peut néanmoins être intéressant d’en découvrir les arômes complexes, la diversité des caractères et la fréquente rondeur. En raison de cette réputation affaiblie, il y existe de belles opportunités en ce qui concerne le rapport qualité-prix.

champagne

Savoir lire une étiquette

Il n’est pas toujours évident pour les amateurs de bien choisir une bouteille de vin de champagne.

En effet, il faut pouvoir s’y retrouver parmi les différents crus, les cépages, le domaine et toutes les autres informations données par l’étiquette.

Et cela d’autant plus que, contrairement aux autres grands vins français, la mention de l’appellation d’origine n’est pas obligatoire.

  • Les terroirs et la notion de marque

Acheter une marque de vin revient, pour le consommateur et futur dégustateur, à acheter une garantie de constance en qualité et en goût. Celle-ci est le résultat de l’assemblage de différents vins (contenants différents cépages, terroirs et millésimes).

Le désavantage de ces marques est la perte en singularité et le gommage des différences entre les diverses aires d’appellation.

Certains vignerons ont, à l’inverse, choisi de rechercher un maximum de différenciation et d’expression de leur terroir. Ils peuvent, pour cela, utiliser une technique particulière de travail de leur sol, choisir d’éviter les levures exogènes, ou encore jouer sur la durée de vieillissement en cave.

  • L’embouteilleur

Une première information que vous pouvez trouver sur une bouteille est le statut de l’embouteilleur, avec son adresse. Le Comité Interprofessionnel des Vins de Champagne attribue un code à chaque marque. Ce code est précédé de deux lettres :

  • RM pour Récoltant Manipulant : Cela signifie que le vigneron a embouteillé lui-même son vin sous son propre nom de domaine.

  • RC pour Récoltant Coopérateur : Le vigneron confie son raisin à une coopérative, qui va les manipuler jusqu’à la seconde fermentation. La marque est alors celle du vigneron.

  • NM pour Négociant Manipulant : Cette entreprise achète ses raisins auprès de vignerons, pour élaborer son propre champagne.

  • CM pour Coopérative de Manipulation : Les vignerons adhérents fournissent le raisin. La coopérative se charge alors du processus de fabrication du vin à partir d’assemblage de raisins. Les bouteilles sont vendues sous une marque commune ou sous le nom de la coopérative.

  • Société de Récoltants : Plusieurs producteurs se sont regroupés pour vendre leur vin sous une marque commune.

  • Marque d’acheteur : La marque ne produit pas le vin.

champagne

Les différents types de champagne

L’étiquette d’un champagne peut contenir une grande diversité de mentions.

Ces mentions peuvent avoir un véritable impact sur le prix, c’est pourquoi il est important de bien les comprendre avant d’acheter.

Voici quelques explications pour mieux vous y retrouver :

  • Brut, Sec ou Demi-Sec

La plupart des champagnes sont brut. Cela signifie qu’un litre de vin contient moins de 15g de sucre résiduel.
Le vin sec est légèrement plus sucré, avec une proportion située entre 15g et 35g.
Enfin, le demi-sec est la plus sucrée des trois options, avec plus de 35g de sucre par litre.

  • Blanc de Blanc ou Blanc de Noir

Un champagne dit « Blanc de Blanc » a été réalisé à partir de Chardonnay (raisins blancs à jus blanc) uniquement. Ce type de mousseux est particulièrement réputé pour la finesse de ses arômes. Son prix est également souvent plus élevé.

Le champagne dit « Blanc de Noir » est issu de raisins noirs à jus blanc (Pinot noir ou Pinot meunier). Il est en principe plus charpenté.

  • Champagne rosé

Le champagne rosé s’obtient en ajoutant du vin rouge local à un champagne classique, ou, s’il s’agit d’un Blanc de Noir, en laissant macérer la peau du raisin.

  • Brut Sans Année (ou BSA)

Ce vin est élaboré en utilisant des cépages, régions et années différentes. Cela permet à la marque de garantir une certaine constance dans les arômes et la qualité de son champagne.  

On peut alors retrouver la signature de la marque dans son dosage. Vous retrouverez souvent une composition d’un tiers de Pinot noir, un tiers de Pinot meunier et un tiers de Chardonnay.

Il est conservé en cave 18 mois avant la mise en vente.

  • Champagne millésimé

Contrairement au Brut sans Année, le Millésimé est créé exclusivement à partir de raisins vidangés pendant la même année. Il peut cependant combiner régions et cépages. Les bouteilles que vous trouverez en vente ont passé un minimum de trois ans en cave.

Le goût des vins millésimés peut grandement varier d’une année à l’autre, en raison des conditions climatiques.

  • Grand Cru et Premier Cru

Le champagne Grand Cru est produit exclusivement à partir des vendanges de communes classées à 100%. Ces zones sont réputées pour posséder les meilleures qualités de terroirs. Le niveau de qualité du vin est alors très élevé, mais le prix aussi.

Sur le même principe, le champagne Premier Cru utilise uniquement du raisin provenant de communes classées à plus de 90%.

Brut Réservé, Grande Réserves, Brut Premier ou Cuvée Spéciale

Ces mentions n’ayant aucune signification réglementaire, elles ne suivent qu’une démarche commerciale des différentes maisons de champagne, pour différencier leurs produits.

Les méthodes utilisées pour la production du vin pétillant

Plusieurs méthodes sont utilisées pour produire le vin effervescent. Toutes aboutissent à un même résultat qui est la prise de mousse.

  • La méthode champenoise/traditionnelle

Après production du vin tranquille, on y ajoute du sucre et de la liqueur de tirage. Les levures présentes fermenteront le sucre dans la bouteille. Le CO2 produit lors de cette seconde fermentation se retrouve comprimé dans une capsule métallique. Étouffé, il répand son gaz dans le vin. Ce gaz sera donc responsable de l’effervescence du vin lors de son ouverture.

Après plusieurs mois, les bouteilles sont inclinées sur des pupitres entre 30° et 40°. Constamment, elles sont remuées par une personne ou une machine : c’est le remuage

  • La méthode artisanale

Elle consiste à mettre prématurément le vin en bouteille sans que la fermentation alcoolique de moût de raisin ne soit terminée. C’est la méthode la plus répandue et la plus ancienne dans le monde. Les sucres naturels et levures ajoutés, la fermentation alcoolique va pouvoir se parachever et c’est au cours de cette phase que le co2 libéré provoquera l’effervescence du vin.

  • La méthode de la cuve close

Ici, l’ajout du dioxyde de carbone alimentaire est autorisé à cause de la fabrication de la prise de mousse dans une cuve sous pression.

Découvrez nos articles informatifs, et autres bons conseils, pour en savoir plus sur les différents types de vins.

Pour cela, n’hésitez pas à parcourir le site PinotBleu.

En savoir plus