Le bouchon de liège et le vin

L'un des facteurs les plus importants pour une maturation ultérieure des vins est le scellement de la bouteille. 70 % des vignerons du monde scellent leurs bouteilles de vin à l’aide du bouchon de liège. Il est également nécessaire pour transporter et stocker le vin facilement. D’où vient-il ? Quelles sont ses variantes et quels types de vins peut-il sceller ? Comment l’extraire d’une bouteille ?

Le liège : un matériau aux propriétés uniques

Le liège est l'écorce qui est dépouillée du tronc d’un arbre appelé chêne-liège. Celui-ci possède la capacité de régénérer son écorce de manière naturelle chaque fois qu’il en est dépouillé, et se développe majoritairement dans les pays de la Méditerranée occidentale (le Portugal, l'Espagne, l'Italie, la France, le Maroc, la Tunisie et l'Algérie).

Le liège n’est obtenu que tous les neuf ans au plus tôt, et après que l’arbre ait atteint une certaine maturité. Il possède une longue liste de caractéristiques qui font de lui un matériau unique.

En effet, c’est un excellent isolant thermique et acoustique ; il est imperméable aux liquides et aux gaz, flexible, biodégradable, recyclable et doux au toucher. Il présente une excellente résistance au feu et aux hautes températures, une haute résistance au frottement, une bonne élasticité et compressibilité, ainsi qu’une extrême légèreté. C’est rare de trouver autant de propriétés simultanément dans un seul matériau.

Ces caractéristiques particulières du liège sont utilisées depuis des siècles pour produire des bouchons de bouteille. C’est d’ailleurs dans le domaine du vin que ce matériau va être le plus adopté, car ses propriétés isolantes protègent mieux les vins contre les changements de température, et permettent de mieux les conserver. Néanmoins, il n’est pas utilisé sous une seule forme pour tous les types de vins.

Bouchon de liège

Les types de bouchons de liège adaptés à chaque type de vin

Il existe une grande variété de bouchons de bouteille utilisés pour sceller et préserver le contenu de la bouteille. L'industrie du vin utilise prioritairement les bouchons de liège. C'est sans doute le plus grand consommateur de ces bouchons dans le monde entier. 

Tous les bouchons de vin ne sont pas les mêmes, et certains sont plus fiables que d’autres en fonction du type de vin qu’il faut sceller. Ainsi, chaque vin a des besoins spécifiques en termes de conservation et de vieillissement, et le type de liège affecte d'une certaine façon la saveur du vin au fil du temps. C’est pourquoi les vignerons utilisent différents types de bouchon de liège pour différents types de vins.

  • Les bouchons de vins tranquilles

Plusieurs catégories de bouchon de liège sont généralement utilisées pour l’embouteillage des vins tranquilles :

Les bouchons en liège naturel

Les bouchons en liège naturel sont obtenus directement de l’écorce du chêne-liège. Ils sont extraits en une seule pièce entière grâce à des techniques de découpage, et selon ces dernières, peuvent avoir des formes de cylindre ou de cône avec des tailles variées.

Totalement naturels, ils permettent au vin de vieillir dans les meilleures conditions. C’est leur excellente capacité d'étanchéité qui est à la base des meilleures conditions pour l'évolution et la maturation du vin. Ils sont d’ailleurs recommandés pour les vins de réserve et les vins qui nécessitent un vieillissement en bouteille.

La capacité des bouchons en liège naturel à rester étanche au fil du temps dépend très souvent du choix de leur taille, mais aussi, d’une bonne spécification de leur diamètre. Ainsi, leur taille est généralement assez grande pour résister aux effets des changements de température, et leur diamètre dépasse souvent celui du goulot de la bouteille de 6 millimètres au minimum.

Ils sont insérés dans le goulot grâce à la compression, qui ne dépasse pas souvent 33 % de leur diamètre afin de ne pas détruire leurs cellules. C’est pourquoi lorsqu’ils sont extraits, ils peuvent avoir gardé la grande majorité de leur taille d’origine.

Les bouchons naturels multipièces

Ces bouchons de vin sont faits à partir de morceaux de liège naturel qui n'étaient pas très épais au départ, et qui ne pouvaient donner un bouchon monopièce comme ci-dessus. Leur but est généralement de permettre de sceller des bouteilles de plus grande taille qui ne pourraient être bouchées avec un bouchon monopièce.

Ils sont beaucoup plus utilisés pour des vins qui n'ont pas besoin d'être vieillis pendant de longues périodes. Par ailleurs, les produits utilisés pour coller les morceaux ne sont pas nuisibles à la consommation.

Les bouchons naturels colmatés

Ils utilisent la même matière naturelle que les bouchons précédents, mais ne possèdent pas une grande partie des minuscules trous (pores) qui se trouvent souvent sur les bouchons.

La poudre naturelle est utilisée pour remplir ces trous à partir de processus appropriés, ce qui donne de meilleures performances mécaniques et une apparence moins hétérogène à ces bouchons de bouteille.

Les bouchons agglomérés

Ils sont produits par extrusion ou par moulage individuel, qui sont des procédés permettant de coller les granulés de liège afin d’obtenir un ensemble homogène.

Ces granulés proviennent des résidus des matériaux utilisés pour produire les bouchons naturels, et représentent la principale composante des bouchons agglomérés. Ces derniers sont très économiques et très utilisés par les producteurs de vins bon marché, et ne peuvent être utilisés que pour boucher des vins dont la conservation n’excède pas un an.

Les bouchons microgranulés

Ils sont semblables aux bouchons agglomérés en termes de composition, mais sont produits à partir de particules plus fines et possèdent une taille très minime (1 millimètre en moyenne). Ils s’utilisent de préférence sur les bouteilles de vin complexes et de consommation rapide.

Les bouchons techniques

Ce sont des bouchons de vin mixtes, constitués de deux disques en liège naturel à chaque extrémité, le milieu des disques étant complètement aggloméré. Ils peuvent être produits sous plusieurs formes, en variant juste le nombre de disques de liège à mettre aux extrémités.

Ces bouchons de bouteille sont idéaux pour stocker des vins nécessitant un vieillissement de trois au plus.

Les bouchons synthétiques

Ils sont fabriqués à partir de matières plastiques et de liège synthétique à la place du liège naturel, afin d’éviter les défauts d’étanchéité (ou bouteille couleuse) et une éventuelle contamination par le TCA (Trichloroanisole, responsable du fameux goût de bouchon).

Par contre, ils peuvent provoquer l’oxydation du vin et lui donner une odeur pétrole au bout d’un certain temps, à cause des matières utilisées dans leur fabrication.

  • Les bouchons des vins effervescents et de champagnes

Ils comprennent un corps principal en liège aggloméré avec deux rondelles ou disques de liège naturel à chaque extrémité, qui restent en contact avec le vin.

Certains peuvent avoir tout juste une rondelle de liège, et d’autres peuvent ne même pas en avoir en fonction des particularités du vin. Ils sont destinés aux vins qui combinent une extrême pression avec une délicatesse subtile, comme le champagne et les vins mousseux, les vins effervescents et les cidres. Une option incontestée pour les meilleurs champagnes du monde.

Bouchon de liège - Bouchon de champagne

Extraire le bouchon de liège : une affaire de tire-bouchons

Le but de boucher une bouteille de vin n’est pas de condamner le liquide, mais de faciliter son stockage et son transport dans les meilleures conditions, et de lui permettre de se conserver convenablement. À l’issue de la période de maturation ou simplement au moment décidé pour la dégustation, il faut évidemment déboucher la bouteille. C’est dans cette optique que les « tires bouchons » ont été créés.

Apparus au début du 17e siècle, les tire-bouchons ont beaucoup évolué sur le plan esthétique et technique, passant d’une simple spirale à des arrangements toujours plus commodes. On trouve par exemple :

  • Des tire-bouchons à doubles appuis, qui permettent d’extraire les bouchons verticalement et en deux mouvements ;
  • Des tire-bouchons bilame, très commodes pour extraire des bouchons affaiblis ;
  • Des tire-bouchons dits « screwpull », un peu plus chers, mais très utiles pour extraire les bouchons robustes sans trop d’efforts, et donc bien indiqués lorsqu’il faut extraire beaucoup de bouchons ;
  • Des tire-bouchons en levier, aussi populaires que pratiques ;
  • Et même des tire-bouchons à gaz, qui utilisent l’action du gaz pour extraire le bouchon.

Bouchon de liège - Tire-bouchon