Vin avec sushis ? Oui mais comment ?

Décryptage : quel vin choisir avec des sushis

À la carte des restaurants de sushis, on retrouve immanquablement la fameuse bière japonaise. Fraîche et fruitée, avec des notes d’amertume, il est vrai que cette boisson s’accorde parfaitement avec les délicieux morceaux de poissons crus et la douceur de la sauce soja. Mais on oublie souvent un accord pourtant idéal : vin et sushis.

Vin blanc, vin rouge ou encore champagne … Tout est permis, à condition de tenir compte de la diversité des arômes ressentis en bouche lors de la dégustation : sel ou sucre - selon la sauce soja choisie - acidité, avec le riz au vinaigre blanc et le gingembre, et puissance, avec le wasabi.

Vin avec sushi

L’incontournable vin blanc

Sec, gras, minéral, avec des notes florales ou acides, les vins blancs offrent une généreuse palette aromatique, à adapter en fonction de chaque poisson cru.

Les vins blancs secs, minéraux et gras, feront parfaitement écho aux chairs grasses des sushis à base de thon ou de saumon. Le Riesling d’Alsace, léger et épicé, sera notamment un compagnon idéal. Tout comme le Chablis de Bourgogne, grâce à son caractère gras. Les plus audacieux opteront pour l’attaque vive et puissante des sauvignons blancs.

Pour accompagner les délicates chairs blanches, comme un sashimi de daurade, un maki de Saint-Jacques ou encore de crevette, on préfèrera un vin blanc plus floral, comme un Côte du Jura en Chardonnay - pour ses aromes subtils de fleurs et de fruits à chair blanche - ou plus rare, en Poulsard Blanc, pour sa fraîcheur, associée à une pointe d’acidité.

Enfin, pour sublimer la saveur plus complexe du sushi à l’anguille fumée, on sélectionnera justement un Pouilly-fumé. Ce vin blanc de la Loire, élégant et parfumé, offre un bouquet singulier, qualifié de pierre à fusil, qui soutiendra tout à fait les saveurs puissantes de l’anguille. Son nez s’ouvre également sur des notes d’agrumes, conférant ainsi une jolie fraîcheur à l’ensemble.

Découvrez le vin blanc idéal avec des sushis !

L’original vin rouge

Si l’on associe traditionnellement les vins blancs aux plats de poissons, pour les inconditionnels de vin rouge, pas d’inquiétude, un accord mets vins basés sur les pinots noirs sera du plus bel effet en bouche.

Natif de Bourgogne, ce cépage produit des vins racés et épicés, sur des arômes de fruits rouges, tels que la griotte, la groseille, la mûre, la fraise ou encore la framboise. Un Pinot Noir d’Alsace ou de Loire par exemple, léger et acidulé, sera l’allié rêvé des sushis de thon. Pour les amateurs de Bourgogne, on choisira un Pinot Noir du nord de la région, à condition qu’il soit léger.

La finesse d’un Anjou rouge sur le cépage Cabernet Franc se mariera aussi très bien au goût prononcé du thon rouge. Son caractère fruité et épicé, associé à sa fraîcheur et à une pointe d’acidité, soulignera avec délicatesse les saveurs du thon, rappelant celles de la viande de bœuf.

Un Anjou en biodynamie ? C'est par ici !

De façon générale, on évitera les vins rouges trop tanniques car ils entameront les saveurs du poisson cru.

Le Festif champagne

Pour un grand événement, ou pour le plaisir tout simplement, pourquoi ne pas opter pour un Champagne ? Les bulles apporteront un supplément de fraicheur en bouche et trancheront avec le gras du thon et du saumon cru.

Les champagnes rosés d’assemblage, obtenus à partir d’un mélange de vin rouge et de vin blanc, offrent une texture savoureuse, un fruité marqué et une belle vivacité. Parmi eux, les rosés construits principalement à base de Chardonnay seront les plus subtiles, mais également les plus rares, et leur alliance avec des nigiri à base de thon et de saumon cru ravira le palais. Les Champagnes rosés élaborés à partir de pinots noirs proposeront quant à eux une version plus intense, avec un nez puissant : mariage idéal avec le gingembre.

Il faudra être plus prudent avec les champagnes rosés dits « de saignée ». Issus de la macération de raisins noirs, ces vins effervescents sont plus puissants et vineux. On veillera par conséquent à sélectionner une cuvée qui ne soit pas trop tannique ou boisée. Le thon rouge sera le plus apte à épouser ce type de champagne.

Détail non négligeable : les teintes rosées, du rose pâle au grenadine, apporteront gaieté et couleur sur une table garnie d’une farandole de sushis !

Parenthèse blanche : pour des sushis de fêtes, à base de Saint-Jacques ou de langoustine, on proposera un Champagne Blanc de blancs minéral, aux notes de fleurs blanches, pour un accord empreint d’élégance et de délicatesse.

Finalement, allier vin avec sushi n’est pas si compliqué !