Quel vin choisir : tout savoir sur le choix du bon vin

Le vin est fait pour se marier aux plats, et ceux-ci sont prévus pour se marier avec le vin. Cependant, les interactions sont multiples lorsqu'un vin est combiné à un aliment dans la bouche. La sensation ou le résultat final sont spécifiques à la combinaison des deux éléments.

Ainsi, lorsqu'un vin rencontre un aliment, celui-ci peut amplifier ou affaiblir une caractéristique du vin. Ce dernier peut quant à lui, cacher ou enrichir l’intensité des arômes de l’aliment. Ou alors, les deux peuvent interagir parfaitement, et créer une sensation aromatique plus forte que celle du vin ou du plat tout seul. C’est ce que l’on espère éprouver lorsqu’on associe un vin et un met. Mais quel vin choisir ? Y a-t-il un moyen de vous faire aider ?

Les fondamentaux du choix d’un vin

Pour répondre à la première question et parvenir au résultat escompté, il y a des préalables à maîtriser en ce qui concerne le profil gustatif du vin et du plat. Ensuite, vous pourrez facilement imaginer ce que donnera la rencontre entre les deux produits.

Connaître le profil gustatif des vins est la base pour réaliser une bonne alliance met vin. Cela permet de savoir au préalable quel style de vin choisir. Il en existe six (profils), déterminés en fonction des dominances du vin. Ainsi, vous devez savoir si vin est dominé par l’acidité, l’amertume, l’alcool, le sucre, le tannin ou le gras.

Comment connaître le style d’un vin en fonction de sa dominance

Seule la composante dominante détermine si vin peut être considéré comme tannique, acide, sucré… quoi qu’il en soit, voici quelques indications pour vous aider à reconnaître les dominances et styles de vin :

  • Les vins acides sont souvent le Sancerre, le Pouilly Fumé, le Chablis, de nombreux Riesling secs et les vins secs de Loire ou du Bordelais, qui sont basés sur le cépage Sauvignon blanc. Ils sont représentés par les vins blancs et rosés secs, les mousseux et les rouges souples ;

  • L’amertume est très variable dans tous les styles de vin, et souvent présente dans le rouge charpenté ;

  • Les corsés possèdent un fort taux d’alcool. Ils viennent pour la plupart du Sud des Côtes du Rhône. Il s’agit précisément des blancs de garde, des rosés et rouges ronds, des liquoreux et surtout des doux naturels ;

  • Les sucrés sont des vins moelleux, doux naturels et liquoreux, comme ceux de vendanges tardives, de sélection de grains nobles, ou de glace ;

  • Les vins tanniques sont ceux dont la quantité de tannins est élevée. Ils proviennent souvent des cépages comme le Cabernet Sauvignon, le Tannât, le Malbec, la Syrah et le Grenache. Les vins rouges sont ceux qui présentent la plus grande quantité de tannins. Trois styles de rouge sont concernés : le rouge souple, le rouge rond et le rouge charpenté qui possède une teneur très forte en tanins ;

  • Enfin, les gras sont principalement les vins moelleux, liquoreux et doux naturels.

Une fois les dominances des vins bien comprises, vous devez ensuite déceler celles des mets. Si vous l’avez fait avant de vous demander quel choix de vin faire, vous pouvez passer au point sur les conseils et exemples, sans oublier celui sur la solution facile qu’offre PinotBleu.

PinotBleu - choisir son vin

Déterminer les caractères dominants des mets

Faire une alliance vin plat nécessite de trouver la bonne bouteille, mais aussi de connaître le caractère dominant du met. C’est l’harmonie des deux qui est visée en fin de compte.

Déceler le profil gustatif des mets joue un rôle primordial dans le choix du vin, car certaines saveurs ont un caractère limitant. Il faut ainsi éviter les plats avec des caractères trop marqués, car équilibrer une saveur très tranchée est plus difficile.

À ce niveau, il s’agit en réalité de déterminer si le plat que vous avez choisi est iodé, salé, acide, amer, gras, sucré, tannin, aromatique ou plutôt relevé.

Les dominances des vins et du met étant décelées, le choix du vin devient plus facile et même ludique.

Principes, règles, conseils et exemples d’accord vin plat

Réussir un accord, c’est faire une alliance où le vin rehausse les saveurs du repas, et semble ainsi lui-même être devenu meilleur. Il existe quelques principes et règles d’alliance reconnus par les spécialistes.

Quelques principes d’accord pour bien choisir son vin

Deux grands principes sont à considérer pour réaliser un équilibre met vin:

  • Le principe de la complémentarité. Il exige de choisir un vin qui s’allie au mieux avec le plat. Vous utilisez souvent ce principe peut être sans le savoir, lorsque vous choisissez un vin léger pour un plat léger, un vin moyen pour un plat plus riche ou alors un vin corsé pour un plat plus capiteux ;

  • Le principe du mariage des contraires. Il est basé sur l’opposition. Il cherche à réunir un vin et un plat apparemment en désaccord gustatif, mais qui, associés, apporteront des sensations nouvelles.

Les règles, conseils et exemples d’alliance met vin

 Vous devez connaître certaines règles pour vous rassurer de choisir le bon vin :

  • La règle des équilibres ou des combinaisons. Le vin servi ne doit pas faire oublier le plat que vous avez préparé et vice-versa. La saveur de l’un ne doit pas dominer celle de l’autre. Il doit y avoir équilibre entre les alliances. Un conseil simple à ce niveau est de préférer un vin léger pour un met léger. Par exemple, un Margaux se mariera très bien avec un pavé au poivre ;

  • La règle des terroirs. Réaliser des accords régionaux réussit souvent très bien. Dans certaines régions viticoles françaises, les vins sont élaborés pour révéler la typicité de leurs terroirs et les saveurs locales. Ainsi, vous pouvez par exemple servir de la choucroute avec un riesling. Pour découvrir d'autres accords vins avec la choucroute, jetez un oeil à cet article dédié ;

  • La règle de non-conflit des arômes. Selon cette règle, vous devez préférer des mets simples avec des vins complexes, surtout ceux ayant une palette d'arômes variés et vice-versa. Vous pouvez ainsi servir une côte de bœuf grillée avec un cabernet sauvignon. Par ailleurs, si vous élaborez un plat à base de vin, il faudra le servir avec le même vin ou un vin présentant les mêmes caractéristiques ;

  • La règle de la fusion. Ici, le vin et le plat doivent avoir la même dominance. Par exemple, vous pouvez servir un Pinot Gris avec un ris de veau truffé, ou encore un Munster et un Gewurztraminer ;

  • Enfin, la règle de l’opposition gourmande. Dans ce cas, le vin et le plat gardent leur identité propre, mais un goût nouveau naît de leur rencontre. C'est un accord très recherché, mais aussi délicat à obtenir. Vous pouvez par exemple marier l'acidité du Riesling, avec un bon poisson grillé. Cela jouera comme un véritable révélateur de goût du poisson.

Toutefois, prenez également en compte votre budget. Par ailleurs, une fois le choix du vin fait, vous devez vous rassurer de le servir à la bonne température. Un vin servi à une mauvaise température peut détourner le résultat que vous escomptiez. 

Néanmoins, il peut arriver que vous ayez toujours des difficultés à trouver le bon vin malgré tous ces conseils. Dans ce cas, une solution est de vous référer aux sites de vin en ligne. Certains vous offrent des sélections de vins accompagnées des mets qui vont avec. C’est le cas de PinotBleu.

Quel vin choisir : PinotBleu répond à votre question

Il vous est déjà arrivé de demander un conseil pour savoir quel vin acheter, ou de lire des articles sur la question (comme c’est le cas maintenant). PinotBleu vous facilite désormais la tâche. Pour chaque vin, ce site vous propose des mets avec lesquels vous pouvez l’accorder. Ces propositions ne sont pas anodines, car elles sont basées sur les recommandations de sommeliers et d’experts en accord vin/plat.

Par ailleurs, vous bénéficiez d’un grand plus chez PinotBleu. En fait, les vins mis à votre disposition sont des vins de qualité, responsables, certifiés et qui expriment la typicité de leurs terroirs. Cette dernière caractéristique est primordiale pour choisir et accorder un vin, comme évoqué ci-dessus.