Tout savoir sur le viticulteur

 La viticulture est une activité agricole visant à cultiver la vigne. Seul le viticulteur est l’agriculteur en charge de la culture de la vigne. Son travail nécessite une grande expérience et un savoir-faire technique remarquable. Le but majeur de ce cultivateur est de sortir de son vignoble, les meilleurs raisins et cépages. Ce métier éveille la curiosité de bon nombre de personnes, c’est pourquoi cet article est mis à profit. Voici de ce fait, tout ce dont vous devez savoir à ce sujet.

Et si on s'intéressait à la mission du viticulteur !

Pour cultiver la vigne, trier le raisin, fabriquer et commercialiser le vin, le viticulteur doit travailler d’arrache-pied. A ce titre, si vous consommez du vin lors des fêtes, c'est grâce à lui. Le vin est ainsi le produit d'un travail acharné qu'il exerce à cœur joie.

Lors de la culture de ses ceps, il fait preuve d'une immense volonté. Animé par le désir profond de produire du meilleur vin, il veille jour et nuit à faire de son terroir une référence sur le marché. Pour cela, il se donne corps et âme dans l’accomplissement de ses œuvres. Ses missions sont les suivantes :

Entretenir la vigne

Le travail du viticulteur est permanent. Après la vendange, l'exploitant prépare sa plantation pour l'hiver. Cette opération est d'autant plus importante qu'elle consiste à tailler et arracher les feuilles mortes sur la vigne. L’exercice vise à améliorer la production du vignoble. Dans le même but, il coupe les bourgeons, arrache les anciennes vignes et par la fin, plante de nouveaux ceps.

Fabriquer du vin

Cette première étape constitue la raison d'être du viticulteur. La fabrication du vin nécessite plusieurs étapes :

  • La vendange : l'opération a pour but de sélectionner les meilleurs raisins afin de produire du vin de qualité. Toutefois, avant de commencer à vendanger, l'exploitant vinicole s’assure que les raisins sont prêts à être récoltés. Ce faisant, il veille sur l’équilibre entre la saveur sucré et acide des fruits.

  • Foulage et pressurage : une fois le tri des raisins bien fait, il foule et presse les grappes. Pour les cépages blancs, ce dernier sépare le jus des peaux. L’objectif ici est de permettre au vin de conserver la couleur de son raisin. Par contre, ce sont les peaux des raisins noirs qui assurent la couleur du vin rouge. C'est pourquoi celles-ci ne sont séparées du jus qu'après fermentation. Il serait cependant important de mentionner que le pressurage des raisins s’est longtemps fait à la main. Aujourd'hui, l'avènement des machines révolutionnaires rend l’exercice moins chronophage.

  • Après le pressurage et le foulage, venu le moment de la fermentation. Le viticulteur s’astreint à fermenter le jus encore appelé moût via les méthodes naturelles, notamment les levures sauvages présentes dans l'air. La fermentation vise principalement à transformer le sucre présent dans le moût en Alcool.

Cette étape peut prendre entre 7 jours et 1 mois ou plus; tout dépend de la teneur en alcool, que l’agriculteur vinicole voudrait apporter au vin. Après cette étape, le vin est prêt pour la dégustation, il faut encore simplement le clarifier ou le filtrer.

Rendre le vin mature ou mettre en bouteille

Ici le choix reviendra au maître de la plantation. Il pourra soit mettre immédiatement le vin en bouteille ou le prendre plus mature. Quoi qu’il en soit, il peut déjà commercialiser son produit.

Vendre le vin

Ici, le viticulteur fixe ses prix en fonction de la qualité du cépage ou de l'importance des récoltes de l'année. Plus son domaine est notoire, plus le vin qui y est issu a la chance d'être vendu au meilleur fort.

PinotBleu - Viticulteur

Qualités d'un bon viticulteur

La viticulture est domaine d'activité complexe. Il suffit que les raisins soient récoltés trop tard ou assez tôt pour pourrir la qualité du vin. C'est pourquoi, le viticulteur doit disposer de toutes les aptitudes requises pour cultiver une vigne avec précision. Voici ses qualités :

Etre polyvalent

  • Le viticulteur doit être à même de réaliser de nombreuses opérations, que ce soit en période de haute ou basse activité.

  • Il doit pouvoir cisailler la vigne dans le respect des règles de l'agronomie.

  • Il se doit de maîtriser le cycle de la vigne, ainsi que les outils de travail requis pour chaque opération.

Etre autonome

  • Il est souvent amené à trier les raisins, baie par baie, pour offrir des vins d'exception.

  • Quelles que soient les circonstances, il doit être apte à diriger ou intervenir en tant que chef d'équipe. Pour cela, il doit être capable d’organiser les tâches de chaque groupe.

Avoir une passion pour le métier

Bien que la vinification soit le domaine du vigneron, le viticulteur doit maîtriser son processus. Voilà pourquoi on dit parfois qu'il est doté d’un sens de la recherche accru. Le bon viticulteur est toujours à la quête des nouveautés en matière de consommation de vin. Sa production ne se limite pas seulement à la fabrication du vin blanc ou rouge. Il érige également son savoir-faire sur la création du champagne.

Avoir le sens de la rigueur

Comme tout autre domaine d'activité, celui de la viticulture a ses règles que le viticulteur se doit de respecter scrupuleusement. A ce titre, il doit veiller à ce que ses bouteilles portent le label. AB pour vin bio, Biodyvin pour vin biodynamique... Cette mesure sera donc la preuve de son professionnalisme dans le cadre de la distribution et commercialisation du vin.

Être un bon négociateur

Cette qualité est d'autant plus essentielle qu'elle lui permettra de faciliter le déploiement de son activité. Savoir expliquer l'essentiel de son terroir et les procédés de fabrication de sa vigne lui permettra de vendre au mieux. Pour cela, il doit disposer des facilités de communication et une capacité de négociation optimale.