Histoire du vignoble rhodanien et  vin de la vallée du Rhône

La vallée du Rhône est l’un des plus ancien vignoble français et surtout la seconde région vitivinicole quant à la quantité de production de vin d’appellation d’origine contrôlée (A.O.C),  après le bordelais. Les crus de la vallée du Rhône se sont imposés au monde au fil du temps grâce à plusieurs facteurs qui ont fait la notoriété de ses vins à savoir la qualité des produits, le savoir-faire du terroir et un environnement naturel favorable.

Tout commence dans l’antiquité au 5ème siècle avant J.C, lorsque les Grecs pénètrent la Gaule pour y pratiquer le commerce et là, ils s’adonnent à la viniculture. Le vignoble sera considérablement amélioré par les Romains lors de leur passage dans la région en 125 (av J.C) même si par la suite les incursions des barbares vont freiner les activités liées à la culture de la vigne et à la production du vin. 

Pendant le moyen-âge, les monastères présents dans la région et le transfert de la papauté à Avignon au XIVème siècle vont revitaliser la viticulture.

Pendant la période moderne les progrès réalisés dans la vallée du Rhône les siècles passés lui confèrent une notoriété au point de l’ériger en circonscription administrative (cote du Rhône) et de protéger l’authenticité de la provenance et la qualité de ses vins par un édit du roi de France qui prescrit l’estampille CDR sur tous les fûts destinés à la vente et au transport.   

Plus récemment en 1937, la renommée prend une dimension supérieure par la reconnaissance officielle de l'INAO avec l'A.O.C appellation d'origine contrôlée - Côtes-du-Rhône.

Découvrir les vins de la Vallée du Rhône sélectionnés par PinotBleu.

pinotbleu vin vallée du rhone

La situation géographique de la vallée du Rhône 

La vallée du Rhône est un vaste domaine viticole qui s’étale sur une superficie plantée de 79 045 hectares et comprend 6000 exploitations, dont 2000 sont des caves indépendantes. De part et d’autre du fleuve, le vignoble de la vallée du Rhône s'étend sur plus de 200 km entre Vienne au Nord et Avignon au sud, sur un total de 1317 communes. Les départements Rhône, Loire, Ardèche et Gard sont sur la rive droite du Rhône alors que les départements Drôme et Vaucluse se situent sur sa rive gauche. Ces départements font partie des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

Le vignoble de la vallée du Rhône est divisé en deux sous régions.  

La région septentrionale (de Vienne à Valence) où on plante uniquement en coteaux, sur les rives gauche et droite du Rhône et qui abonde en crus aux capacités de production limitée mais de grands vins de bonne qualité (Coteaux-de-die, Crémant de die, Côte-rôtie, Château-grillet, Condrieu, Hermitage, Crozes-hermitage, Saint-Joseph, Cornas, Clairette-de-die, Saint-péray et Chatillon-en-diois). La vallée du Rhône méridionale (des Coteaux du Vivarais à Avignon) affiche un visage plus varié avec des collines, des plaines et des plateaux. Elle regorge de nombreux vins simples et hétérogènes (Vacqueyras, Costières-de-nȋmes, Clairette-de-bellegarde, Chateauneuf-du-pape, Gigondas, Tavel, Lirac, Ventoux, Grignan-les-adhémar, Luberon, Cote-du-vivarais, Duché d’Uzes, Pierrevert, Beaumes-de-venise, Cairanne, Vinsombres et Rasteau sec). 

Les appellations régionales et locales des vins 

Si l'appellation Côtes-du-Rhône instituée en 1937 englobait les crus des départements du Rhône, de la Loire, de l'Ardèche, de la Drôme, du Vaucluse et du Gard ; un décret de 1966 crée l’appellation Côtes-du-Rhône villages sur les vins des départements de l’Ardèche, de la Drôme, du Vaucluse et du Gard. Une hiérarchisation des vins rhodaniens situe à la base les vins labellisés côtes du Rhône, majoritairement localisés au sud, ensuite les côtes du Rhône villages, et, en tête les AOC communales tels Châteauneuf-du-Pape, Cȏte-Rotie, le Condrieu...   

On rattache au vignoble du Rhône les vallées des affluents du Rhône parmi lesquelles celle de la Drôme qui forme le Diois (clairette de Die, crémant de Die, coteaux-de-die et châtillon-en-diois), ensuite celle du Calavon (Ventoux), la rive droite de la Basse-Durance (Luberon) et enfin une partie du Gard (Costières-de-Nîmes et Clairette de Bellegarde).

Climats et sols 

Dans la zone septentrionale : 

Ici, c’est le règne du climat continental modéré avec les étés chauds et ensoleillés, les automnes très frais et des hivers rudes. 

Les sols quant à eux sont granitiques, caillouteux (favorable à la viniculture) et argilo-calcaire selon les milieux.

Dans la zone méridionale : 

Le climat méditerranéen domine cette zone avec des étés relativement chauds et secs, les hivers doux et ensoleillés, les vents sont violents, froids et secs (mistral), toutes choses qui favorisent la vigne en prévenant les maladies. La texture du sol est très variée même si par endroits elle similaire à la zone septentrionale.

Les principaux cépages et les vins produits

Dans la vallée du Rhône, il existe plusieurs variétés de vignes pour obtenir les différents types de vins connus. 

  • Les vins blancs secs sont issus du grenache blanc, de la marsanne, de la roussanne, du viognier, de la clairette, du bourboulenc, du piquebou. Le condrieu est fait à base du seul viognier alors que la majorité des autres vins blancs résulte de l’assemblage de plusieurs cépages.

  • Les vins rosés sont issus des mêmes cépages que les vins rouges.
  • Les vins effervescents émanent des cépages tels que la clairette et le muscat à petit grains.
  • On y produit aussi des vins naturels comme le muscat de Beaumes-de-Venise et le Rasteau. Le Muscat de Beaumes-de-Venise connu pour sa qualité est issu de cépage muscat blanc à petits grains. 

La qualité et la valeur des crus rhodaniens 

La vallée du Rhône offre une palette de vins à déguster selon les gouts,  les noms préférés des crus et la marge financière de tout un chacun. On peut le constater, les vins de la vallée du Rhône sont largement consommés sur le territoire français, en européen et dans le reste du monde.   

La qualité des crus du Rhône nord 

  • Côte Rôtie : ce sont des vins rouges issus de la syrah et marginalement du viognier. vins doux naturels et aromatiques sur la violette, ils sont de grande qualité avec des prix élevés et des quantités restreintes.
  • Condrieu : les vins blancs issus du viognier sont très aromatiques, gras et frais. Les prix ont généralement tendance à augmenter au regard des quantités réduites sur la marché.
    • Hermitage : classé parmi les meilleurs crus de l’Hexagone, les vins rouges, issus de la syrah et les vins blancs doivent vieillir en cave pour dévoiler leurs parfums. Les prix sont en constante hausse ces dernières années.

Découvrez le délicieux Crozes Hermitage sélectionné par PinotBleu !

  • Saint-Joseph : les vins blancs de marsanne et les vins rouges de syrah peuvent être de grande qualité. 

Les crus du Rhône sud

    • Luberon, Costières de Nîmes, Ventoux et Coteaux du Tricastin sont des crus hétérogènes dans leurs terroirs et dans la qualité des vins. Le niveau en termes de qualité est au-dessous de la moyenne d’un simple Côtes-du-Rhône.

Découvrir le Costières de Nîmes sélectionné par PinotBleu !

  • Tavel : vignoble consacré au vin rosé, le vin est agréable, charnu, aromatique ; ce qui en fait un bon vin de gastronomie.

  • Châteauneuf-du-Pape : l’appellation couvre cinq communes et de nombreux types de sols. Cette situation fait du Châteauneuf-du-Pape un vin à la qualité hétérogène d’autant plus que plusieurs styles de vinification et d’élevage cohabitent. Les meilleurs domaines produisent des vins rouges excellents par rapport au vin blanc de qualité moindre.

Découvrir le délicieux Châteauneuf du Pape sélectionné par PinotBleu !

  • Lirac : ce cru produit des vins rouges très doux, des rosés presque comparables aux tavels et des vins blancs de qualité supérieure. Ce cru applique des prix souvent intéressants.

  • Gigondas : ce cru produit des vins rouges élégants et de longue garde pour les plus belles cuvées. Encore ignoré des grands consommateurs ce cru a de de belles perspectives d’avenir.
  • Vacqueyras : les vins de ce cru ont un goût très affirmé et moins élégant.
  • Vinsobres : promue cru en 2005, ce cru produit des vins généreux et légers et affiche des prix sont raisonnables.
  • Beaumes de Venise : ce cru est réputé pour ses vins blancs doux de muscat. Il produit aussi des vins rouges fermes à des prix accessible.