Vin bio : définition et sélection

Un vin bio est un vin dont la culture du raisin a été réalisée à partir de moyens phytosanitaires et de produits d’origine végétale, animale ou minérale. 

Le vin bio plaît de plus en plus au français. C'est en tout cas ce que révèle un article paru dans les Echos. En effet le chiffre de la filière du bio a quasiment triplé entre 2010 et 2017. La demande de plus en plus accrue du bio ne concerne plus seulement les aliments mais elle concerne aussi de plus en plus le vin. Les cavistes et les vendeurs spécialisés connaissent une croissance de plus de 20% par an depuis 2012. La demande ne cesse d'augmenter !

Découvrir une sélection de délicieux vins bio !

Sélection de vins bio

Retrouvez ici une sélection de 4 vins bio : un rouge, un blanc, un rosé et un pétillant. 

  • Un Anjou AOC produit dans le Domaine des Grandes Vignes. Ce vin de Loire est non seulement certifié bio, il est également en biodynamie. La biodynamie est une démarche qui va plus loin dans la protection de l'environnement et dans la protection de la santé du vigneron et du consommateur. Ce produit est produit sans sulfites ajoutés. Cet Anjou est doux, léger. Il s'accorde merveilleusement bien avec une omelette aux champignons, une blanquette de veau ou encore un poisson à la sauce tomate.

En savoir plus sur ce merveilleux Anjou !

Dégustez ce sublime Côtes-du-Rhône !

  • Un vin rosé en bio du Domaine Grand Saint Paul. Un barbecue de prévu ? Le Grand Saint Paul sera votre compagnon idéal. Vous serez séduit par sa finesse et ses notes aromatiques. Il sera aussi parfait avec des produits à base de fruits de mer. Vous pouvez aussi le tester avec des sushis !

Je le veux !

    • Une occasion à fêter ? Ce vin mousseux de la Grande Réserve Saint Martin se laissera apprécier avec ses fines bulles pour votre apéritif. C'est aussi l'assemblage parfait pour vos soupes de champagnes et autre cocktails à base de vin mousseux.

J'ai envie de le déguster !

Le vin bio : un peu d’histoire

L’histoire de la viticulture biologique débute avec celle de l’agriculture biologique entre les deux guerres mondiales. Plusieurs nouveaux modes de production ont vu le jour à cette époque.
Le mouvement biologique biodynamique voit le jour en Allemagne en 1927 et devient le premier à mettre en place une marque «Demeter» certifiant l’origine de ses productions. Elle revendique une conception large de la nature humaine et du vivant.

La seconde source est l’agriculture organique créée en Grande Bretagne dans les années 40 et qui prône le compostage et le retour à une agriculture paysanne autonome.

En France, l’AB se développe dans les années 60 sous l’impulsion de sociétés comme Lemaire-Boucher puis de Nature et Progrès qui pratiquent une certaine intégration des producteurs (vente de conseils et de produits). Durant les années 70, l’AB est défendue par des mouvements contestataires écologistes. A partir des années 80, beaucoup d’agrobiologistes prennent leurs distances avec les théories des débuts, et les références philosophiques deviennent moins fréquentes.

L’AB est reconnue officiellement en France en 1981, et en Europe en 1991. Au niveau européen, la réforme de la PAC de 1992 crée des aides à la conversion à l’agriculture biologique qui seront un moteur puissant pour le passage à la viticulture biologique.

Vin bio

Comment produit-on un vin bio ?

Les agriculteurs en viticulture biologique n’utilisent généralement que des produits exempts de molécules organiques de synthèse. Le but de cette méthode est avant tout de privilégier la pérennité des espèces végétales et animales ainsi que la vie des sols, ce qui aura pour effet de favoriser l’écosystème naturel. L’usage de produits chimiques est donc proscrit.

La qualité du sol fait l'objet d'une attention particulière : le viticulteur bio a recours aux engrais naturels et organiques, ainsi qu'à l’enherbement qui permet de lutter contre l’érosion du sol. Le vigneron sauvegarde ainsi la biodiversité des sols et du biotope pour une meilleure expression en bouche des terroirs sur lesquels les raisins ont mûri.

Promenez-vous dans les vignes bio : vous y verrez des semis d’herbes, de plantes florales et la présence d’une faune bien vivante.

En savoir plus sur des vignerons qui produisent en bio !

Le vin bio et la législation

Le terme de vin biologique est officiellement reconnu depuis le 1er août 2012 par le règlement européen. Les autorités européennes se sont entendues pour définir ce qu'est un vin bio, en établissant un cahier des charges pour la direction des vignes (qui existait déjà) et plus récemment un pour la vinification. En résumé, c'est un vin issu de raisins conduits en agriculture biologique et dont la vinification est un peu plus « propre » que celle de la viticulture traditionnelle.
Cependant d’autres certifications et méthodes de production existent, comme le vin biodynamique ou les vins naturels. Pour en savoir sur les différences entre le vin, le vin biodynamique et le vin naturel, découvrez cet article très complet à ce sujet en cliquant ici.

Comment devient-on vigneron bio ?

La mention « bio » est le résultat d'un engagement du vigneron à une conversion de sa méthode de récolte qui dure 3 ans. À partir de la deuxième année, les vignerons bio peuvent apposer la mention « En conversion vers l’agriculture biologique » sur ses bouteilles. L'objectif de la culture biologique de la vigne est de permettre au vin une meilleure représentation de son terroir tout en étant plus propre pour le consommateur. Mais passer en agriculture bio, ce n'est pad qu'apposer un logo sur une étiquette, c'est aussi changer d'état d'esprit, produit et vivre autrement, dans le respect du terroir et de la planète.

Comment reconnaître un vin bio ?

Par l’étiquette, tout simplement. Pour les vins issus de production biologique avant 2012, la mention « vin issu de raisins bio » doit être reprise ainsi que celle de l’organisme certificateur. Ces vins peuvent bénéficier en outre d’une certification « vin bio » pour autant que le processus de vinification respecte les règles de 2012.

Pour les vins produits après 2012, le logo européen est obligatoire ainsi que la mention de l’organisme certificateur. L’origine des matières premières doit également être mentionnée : Agriculture UE ou non-UE.

Déguster un vin bio

Un vin issu de l’agriculture biologique est un vin délicat, il faut en prendre soin. Ceci est dû à des doses de soufre réduites, qui rend le vin plus fragile. En effet, le soufre empêche l’oxydation trop rapide, il est donc nécessaire de porter une attention toute particulière à vos grands vins, notamment lui procurer une bonne conservation. Découvrez les meilleures méthodes pour bien conserver son vin en lisant l'article à ce sujet.

L'idéal est de conserver son vin dans une cave, ou dans un endroit frais, à l'abri de la lumière et des changements de températures. Si vous n'avez pas de cave à vins, pas de panique ! Vous trouverez dans cet article les meilleures méthodes pour conserver son vin sans cave. 


Vins rouges, vins blancs, rosés… les possibilités d’accords mets et vins sont nombreuses. L’important étant d’accorder vos vins bio avec des mets issus de l’agriculture bio et locale pour rester en cohérence avec ce choix de consommation !

Dégustez le meilleur du vin bio !


PinotBleu - Vin bio