Aérer le vin, le guide complet

Déguster du vin, c’est plus qu’une tradition, un art. Avant de boire du vin, de nombreuses acrobaties doivent être effectuées, principalement l’aération du vin. En effet le mettre au contact de l’air par un passage en carafe est important.

Il va sans dire qu’un vin ne peut être aéré ou oxygéné que s’il est jeune. Par contre, les vieux vins ont besoin d’être décantés. Aérer le vin, qu’est-ce que c’est ? Pourquoi le faire ? Tous les vins doivent-ils être carafés ?

PinotBleu vous éclaire sur les différentes techniques d’aération de vin très jeune, les méthodes traditionnelles aux plus sophistiquées.

Pourquoi aérer le vin ?

De nos jours, les modes de dégustation du vin évoluent. On a tendance à boire les vins plus jeunes et parfois juste après la vendange. Mis en bouteille, le vin peut se concentrer sur lui-même et ne plus développer certains arômes. Voilà la raison essentielle pour laquelle il faut l’aérer. Le but est de le mettre au contact de l’oxygène. L’action fera en sorte qu’il développe tous les arômes qui le constituent et par la même occasion de libérer les saveurs désagréables. Au contact de l’air, « le vin se réveille » et s’épanouit mieux.

On dit donc que le vin est soumis à une aération, lorsqu’il est fermé. Pour le savoir, il faut le goûter. L’opération commence au niveau de l’œil. Le verdict tombe lorsqu’on l’a humé et goûté. Si le vin ne dévoile aucun arôme ou s’il est refermé sur lui-même, on le met au contact de l’oxygène, afin qu’il s’ouvre à ses saveurs fruitées et aromatiques. L’expérience démontre qu’un vin fermé est plat lorsqu’on l’inhale. Le plus souvent, ce défaut s’observe sur les vins rouges.

En effet, les vins rouges se caractérisent par une forte présente en tannins qui le rendent astringent. Une fois une gorge de vin rouge jeune prise, on a l’impression que la bouche est desséchée et colle. Dans les vins jeunes, les tannins masquent la saveur aromatique. Alors, pour développer le bouquet du vin, il est primordial de le secouer un tout petit peu.

Quel vins aérer ?

Il est fortement recommandé d’aérer les vins jeunes, de préférence les vins rouges. Contrairement aux idées reçues, les vins blancs ont également besoin d’être aérés. Pourvu qu’ils soient jeunes. Ceux-ci ont besoin d’être boostés, afin de les rendre plus accueillants en bouche. L’exercice permet également de faire dissiper les saveurs indésirables de soufre et d’acidité. Attention ! Les vieux vins ne doivent en aucun cas subir le même sort. Dans le cadre des vins âgés, on parlera de décantation.

Aérer le vin

Les techniques d’aération de vin

De nombreuses techniques existent. Des moyens les simples aux méthodes les plus révolutionnaires, les astuces d’oxygénation ne manquent pas et on l’on les adopte selon le niveau d’aération que l’on souhaite obtenir.

Déboucher la bouteille pendant quelques heures

Cette technique est la plus simple et la plus répandue. Elle consiste à ouvrir une bouteille quelques heures avant de passer à la table, même une demi heure peut suffire. Toutefois, il est nécessaire de savoir au préalable si le vin doit être aéré ou pas. Si la bouteille doit être servie en soirée, il est préférable de la déboucher deux heures avant. Le vin sera donc en contact avec l’air, de manière à ce qu’il s’ouvre de façon progressive. Ici, la surface d’aération est limitée à la taille du goulot, ce qui fera en sorte qu’il ne s’altère pas.

Utiliser un blender

Cette méthode est assez simple. Ouvrir une bouteille de vin rouge, si elle a moins de 8 ans. Verser son contenu dans un blender, puis mixer pendant 15 à 30 secondes. Au cours de l’opération, il se ferme les bulles d’air sur les parois du blendeur, ce qui permet de décomposer les tanins et donc d’oxygéner le vin.

Se servir de 2 pichets

Il s’agit de deux récipients légers en forme de carafe qui permettent de transvaser le vin tour à tour. C’est une méthode traditionnelle, nécessitant un peu de force. Il suffit de remplacer le premier pichet de vin et de verser rapidement son contenu dans le deuxième. L’opération doit être vigoureuse pour mieux bousculer le vin.

Mixer le vin dans le verre

Déguster du vin, c’est tout un art. Dans un verre, il peut arriver qu’un vin ne dévoile pas ses arômes. On dira qu’il est fermé. En effet, il est pâle à l’œil et son nez est peu aromatique. Pas besoin de dire de lui qu’il est « vieux jeu » ! Le vin fermé dit tout de lui lorsqu’il est tourné dans le verre. Une fois que c’est fait, les saveurs aromatiques se révèlent permettant une parfaite dégustation. Il est important de préciser que pendant la mise en verre, il faut tenir la bouteille à plus de 20 centimètres du verre. Ce geste fait en sorte que le vin soit au contact de l’air.

Se servir d’une carafe pour aérer le vin

Les vins rouges gagnent à être carafés. Les rosés et les blancs par contre peuvent se contenter d’une aération dans le verre. Les carafes à goulot évasé sont les plus sollicitées à cet effet. Ceci parce qu’elles permettent de garder une bonne surface de contact entre l’air et l’oxygène. Idéalement, l’exercice se réalise deux heures avant de passer à la table, de sorte que le vin se libère.

Miser sur un bon aérateur

A l’ère de l’innovation technologique, un dispositif a vu le jour permettant l’aération facile du vin : l’aérateur de vin. D’un point de vue traditionnel, le vin est oxygéné dans un décanteur, ce qui met assez de temps. Un aérateur permet d’accélérer le processus, apportant une quantité importante d’air en un rien de temps. La technique de l’aérateur est assez pratique. Il suffit de tenir l’aérateur à l’entrée du verre et d’y verser du vin. Une fois que c’est fait, le vin s’ouvre et l’aération instantanée et améliore le goût du vin.

Aérer le vin : ce qu’il faut éviter

Il convient de préciser que les vieux vins ne doivent pas subir le processus d’aération, car cela entraîne une hyper-oxygénation pouvant faire en sorte que le vin perde toutes ses qualités. Durant de longues années, le vin se repose dans la cave et prend d’un coup une grande oxygénation. C’est pourquoi, il est conseillé de ne pas aérer les grands vins.

Cependant, plutôt que de d'aérer un vieux vin, il est préférable de le décanter. L’opération consiste à enlever les dépôts ou encore la matière résiduelle se trouvant au fond de la bouteille. Cela doit se faire délicatement au risque de passer à une aération. Le but est d’apporter le moins d’oxygène possible.

Pour cet exercice, une carafe étroite est indispensable. La décantation du vin n’est pas une mince affaire. Idéalement, on le fait face à une source de lumière faible ou près d’une bougie. Le vin doit être versé précautionneusement et en petite quantité.

Vous l’aurez compris, avant de servir un vin, demandez-vous s’il doit être décanté ou aéré. Le vin jeune doit être au contact de l’air alors que les vins plus grands d’âge doivent en rester le plus loin possible.

Pour découvrir d'autres conseils sur le vin comme "comment conserver votre vin sans cave", jetez un coup d'oeil à cet article à e sujet.

PinotBleu - Aérer le vin