Savourer un délicieux vin avec gigot d’agneau

Le gigot d’agneau est le plat classique pour les fêtes de Pâques : il reflète la convivialité, mais il est possible d’apporter votre propre touche personnelle pour qu’il soit tout raffiné.

Cependant, n’attendez pas cet événement pour cuisiner et régaler votre famille et vos convives avec de bons morceau de gigot d’agneau. Cette viande a la particularité d’être tendre et savoureuse. Vous pouvez le préparer au four ou au barbecue. Pour compléter votre festin, n’oubliez pas de mettre à table une bouteille de vin. Il faudra trouver le vin qui se marie parfaitement avec cette viande et c’est ce que nous allons dévoiler.

Un vin pour accompagner un gigot d’agneau à cuisson rosée

Pour une viande rosée, il faut choisir un vin rouge à fort caractère, plus corsé ou plus suave. Cette viande est très moelleuse et a un côté juteux plus accentué et ceux-ci se marient parfaitement avec les tanins fermes des vins rouges corsés.

Si vous choisissez un vin rouge du Sud-Ouest ou un vin rouge bordelais, vous ressentirez en bouche avec le moelleux de l’agneau les goûts fruités et la touche acide du vin. Même si la viande n’est pas cuite à point, vous ne ressentirez pas le désagréable que peut apporter le gras de la viande.

Pour accompagner ce gigot, vous pouvez ouvrir un haut médoc, un Pauillac, un Madiran ou un millésime jeune. Un gigot aromatisé et parfumé s’associera très bien avec un vin plus puissant de la Méditerranée ou du sud de la vallée du Rhône.

Associer le vin avec un gigot en cuisson lente

La cuisson standard du gigot est de 7 heures, mais vous pouvez aller au-delà de ce temps classique. Pour un gigot de sept heures, vous aurez une viande avec une texture confite et des saveurs un peu giboyeuses. Pour accompagner ce gigot d’agneau, il faudra privilégier les vins plus jeunes avec des tanins plus assouplis et dégageant une touche de fruit confit. Pour garder cette texture et pour des accords mets vin agneau réussis, vous pouvez mettre à table une bouteille de vin rouge de Châteauneuf du Pape, du haut médoc, de Pauillac ou une bouteille de Syrah du nord de la vallée du Rhône.

Sortir des accords classiques pour un repas succulent

Pour une explosion de saveur en bouche, vous pouvez prendre de grands classiques pour accompagner votre gigot d’agneau. Ouvrez un vin rouge de Bordeaux qui offre un mariage parfait entre les notes fruitées du vin et le goût légèrement caramélisé de l’agneau.

Si vous mettez à table de pommes de terre pour votre gigot d’agneau, sortez une bouteille de Gigondas qui est légèrement épicé. Pour un gigot d’agneau rôti, choisissez une bouteille de Châteauneuf du Pape. Si parmi vos convives, vous avez un grand connaisseur des vins, lancez-vous dans des accords plus originaux.

Vous pouvez accompagner votre gigot d’agneau avec des vins épicés du Languedoc comme le Crozes-Hermitage qui a la particularité d’être un peu gras et qui apporte une touche d’arômes de fruits secs. Une bouteille de vin blanc issu de la Vallée du Rhône se marie agréablement avec la viande d’agneau. Vous aurez en bouche un goût qui oscille entre la violette et l’abricot du vin et un goût légèrement gras de l’agneau.

Vin avec gigot d'agneau

Quelques astuces pour réussir la cuisson du gigot d’agneau

Même si vous avez déjà commandé un gigot préparé chez votre boucher, ne vous dites pas que ce qu’il reste à faire est facile. Il faudra faire attention par rapport au mode de cuisson pour sortir à votre famille et vos convives un délicieux plat. Pour que ce gros morceau soit cuit de façon homogène, il faudra penser à le sortir du réfrigérateur au moins une heure avant son entrée au four. Ce qui est bien avec la viande, c'est qu'elle doit être impérativement à une température ambiante.

Il n’est pas très conseillé de saler le gigot agneau avant sa cuisson, car le sel se dessèche au four. Il est préférable de le saler à la fin de la cuisson ou pendant le service. Pour un gigot bien coloré, vous pouvez le faire dorer dans une cocotte sur feu vif dans de l’huile avant de l’enfourner. Pendant la cuisson, évitez de le piquer avec une fourchette ou un couteau. Certes, vous avez besoin de le retourner, mais ne le piquez pas pour ne pas faire s’échapper le jus.

Pour sa cuisson au four, vous pouvez le placer dans une cocotte munie d’un couvercle avec une garniture aromatique. Laissez cuire lentement à 120°C pendant 7 heures avant de le sortir. Pendant la cuisson, n’oubliez pas de l’arroser régulièrement avec un bouillon et retournez le morceau sans le piquer. Si vous avez encore du temps, laissez votre gigot d’agneau se reposer 15 à 20 minutes après sa sortie du four. Pour ceci, recouvrez-le d’un papier aluminium et d’un torchon pour une conservation à une basse température.

Ça y est, votre gigot d’agneau est près, il ne vous reste plus qu’à le savourer avec la bouteille de vin que vous avez choisie.

Comme vous avez choisi un bon vin, il faudra apporter plus de raffinement à table. Vous pouvez mettre à table avec votre gigot d’agneau des légumes rôtis au four, de la purée ou de la ratatouille.

Régalez vos convives avec des galettes de courgettes, des galettes de pommes de terre, de la purée de potimarron à l’ail et au thym, un gratin de chou-fleur ou de la purée de céleri. Vous pouvez vous lancer dans la préparation d’aubergines farcies, de clafoutis aux carottes, de lasagnes de légumes, de risotto aux légumes ou d’aubergines au sésame et tomate pour accompagner ce savoureux gigot d’agneau.