Tout savoir sur le vin nature

Le vin naturel est également appelé vin nature. Lors de la vinification, on y ajoute presque pas d’intrants, mis à part une quantité très infime de soufre. Pour cette production, il n’y a pas de vrai cahier des charges et chaque vigneron fait de son mieux pour éviter le plus possible l’utilisation de produits chimiques.

Les différences entre vin biologique, vin biodynamique et vin naturel

Si on se base sur le concept des appellations, ces trois vins semblent similaires, mais ce n’est pas le cas. Rappelons que le vin bio, pour sa culture et sa vinification, est produit sans rajout d’aucun traitement chimique et synthétique.Vous pouvez lire sur l'étiquette d'un vin naturel la mention "sans sulfites ajoutés".

Pour le vin biodynamique, le concept est encore plus poussé, car les vignerons prennent en compte du calendrier lunaire et de la vie du sol pour une meilleure production.

La production du vin naturel combine les deux méthodes. Le taux de soufre dans chacun de ces vins fait aussi la différence. Dans le vin rouge classique, on trouve près de 160 mg par litre de soufre tandis que dans le vin rouge biologique, cette quantité est réduite à 100mg par litre. Le soufre est à 70mg par litre dans le vin rouge biodynamique et dans le vin rouge naturel, il est à seulement 30 mg par litre.

Le principe de production

Les vignerons qui sont dans le domaine de la production du vin naturel ou vin nature partent des bases suivantes : la recherche d’un goût sans artifices, le respect de la nature et des productions, le refus de tout procédé et méthode industriels en viticulture et vinification et le retour aux techniques œnologiques anciennes.

Normalement, le vin naturel ne subit ni collage, ni sulfitage, mais le respect de ces bases est plus complexe à la réalité. Les vignes qu’on utilise pour cette production ne sont pas traitées par des produits chimiques de synthèse. Pour sa fermentation, on a recours à des levures indigènes dans le raisin et dans le chai.

PinotBleu - Vin nature

Une petite production

Vu toutes les conditions à respecter pour la production du vin naturel, tous les domaines ne peuvent pas se permettre ce lancer dans cette aventure. La plupart du temps, ce sont des petits domaines de moins de 15 hectares, et des domaines qui appartiennent à des vignerons-paysans qui produisent ce type de vin. Ces vignerons-paysans prennent en main la culture de la vigne jusqu’à l’embouteillage. Ils possèdent aussi une certification en bio ou en biodynamie pour cette production et plusieurs d’entre eux appartiennent à l’association des vins naturels en France.

Comme ils se mettent à la tâche, ils évitent tout traitement chimique de la vigne et du sol et l’utilisation des intrants dans le processus de vinification. Pour le soufre en particulier, il n’est utilisé que lorsque la production est menacée, mais là encore, on n’utilise qu’une infime quantité pour avoir des raisins sains. Pour le vin naturel, les vignerons peuvent se permettre l’ajout de sucre pour avoir un vin un peu plus alcoolisé et moins acide. Dans la production du vin nature, c’est le levurage qui est banni.

Les particularités du vin naturel

Vu les complexités de la production, le vin naturel est produit en petite quantité. Dans le rayon des grandes surfaces, il n’y a pas beaucoup de vins naturels et ceux qui les produisent sont souvent des producteurs indépendants. C’est un vin produit sur des vignobles à faible rendement et les raisins utilisés viennent de l’agriculture biologique ou biodynamique. Les producteurs vont les récolter à la main.

Dans un vin rouge naturel, on ne trouve que 10mg par litre de soufre et dans le vin blanc naturel, cette quantité de soufre oscille autour de 25 mg par litre. Le dioxyde de soufre que l’on trouve dans le vin naturel est en quantité infime et il n’est ajouté à la mise en bouteille. Cependant, vous pouvez trouver dans le rayon des vins naturels, des vins qui ne contiennent aucune trace de soufre. Il peut arriver que le vin naturel soit trouble et c’est tout à fait normal, car il n’y a aucun produit pour éliminer les particules en suspension.

Pour une meilleure dégustation

Si vous ouvrez votre bouteille de vin, c’est pour pouvoir le déguster tout de suite et non attendre demain ou après-demain. Avec une bouteille de vin naturel, il faudra faire des sacrifices pour une meilleure dégustation.

Pensez à ouvrir le vin naturel au moins une heure à l’avance pour qu’il puisse prendre un peu l’air. Si vous ne le carafez pas, vous risquez d’avoir une odeur de réduction qui se rapproche de l’œuf pas très frais ou de l’écurie. Ne vous inquiétez pas de cette émanation, car c’est tout à fait normal. Notez également que tous les vins naturels n’ont pas les mêmes goûts : prenez alors le temps de déguster des vins naturels venant de différentes régions comme la Loire, la Bourgogne,  ou le Jura.  Cependant, les vins naturels se distinguent par leurs arômes primaires, le plus souvent portés sur de fruits.

Acheter un vin naturel

Dans le rayon des grandes surfaces, vous pouvez trouver quelques bouteilles de vin naturel, mais il est également possible d'aller chez un caviste. Pour ce qui est du prix, une bouteille de vin naturel vous coûtera plus cher. Toutefois, il offre un meilleur rapport qualité-prix, car il exploite les richesses d’un vignoble et d’un terroir. Vous pouvez avoir une bouteille de vin naturel à partir de quelques dizaines d’euros. Prenez par exemple un bouteille de Côtes du Rhône blanc du Domaine Saint Amant La Borry.

PinotBleu - Vin nature