La muscadelle, un cépage très utilisé dans la production des vins liquoreux

La production d’un bon vin passe par le choix des cépages et pour la composition, on assemble plusieurs cépages. Dans cet assemblage, le producteur peut avoir recours au Chardonnay, au Syrah, au Sauvignon ou encore à la muscadelle. Pour le vin liquoreux, on utilise le plus souvent la muscadelle. Pour ce dossier, nous allons faire un bref tour d’horizon sur les particularités et les caractéristiques de ce cépage.

Un cépage particulièrement fragile

La muscadelle revêt aussi d’autres appellations comme l’Issal de Tarayre, le marmésie, la musquette, le cadillac, le bouillenc, la raisonote et le muscat fou en Dordogne. La muscadelle est un cépage blanc et elle est catégorisée parmi les cépages de débourrement tardif, ce qui fait sa fragilité.

Dans les champs de vignobles, elle est la plus fragile et les viticulteurs vont même jusqu’à y apporter des traitements, car elle est aussi très sensible aux maladies et aux parasites. Ses grains sont souvent attaqués par la pourriture grise. Ce cépage redoute particulièrement les vers de grappe et il se voit souvent attaqué par les héminoptères. Pour garder la qualité de la production, les viticulteurs évitent de tailler long la muscadelle, car elle s’épuise très vite.

C’est pour ces différentes raisons que l’on ne trouve pas toujours des pieds de muscadelles dans les vignobles. Les viticulteurs étendent plus l’espace consacré à ce cépage, car il apporte une touche particulière dans l’assemblage du vin. Elle est cultivée principalement dans le Bordelais où il ne présente que 7% de la superficie du vignoble blanc de Bordeaux. On peut également en trouver en région de Bergerac, en Lot-et-Garonne, en Charente et dans les régions viticoles du Sud-Ouest. En dehors du territoire français, ce cépage est également cultivé en Afrique du Sud, en Hongrie, en Roumanie, en Californie et en Australie.

La muscadelle, le cépage privilège pour la production de vins liquoreux

Lorsqu’elle est bien saine une fois à la maturation, la muscadelle va se distinguer par la touche intense fruitée et florale. Vous pouvez même ressentir des arômes de chèvrefeuille et d’acacia ainsi que des parfums discrets de muscat.

Certains producteurs soulignent aussi les nuances de fruits exotiques qu’elle apporte au vin blanc sec ou au vin liquoreux. Comme dans la production d’autres vins, la muscadelle n’est jamais vinifiée seule et elle est combinée avec d’autres cépages. Pour avoir un vin liquoreux, elle est associée au sémillon et au sauvignon. Si ce cépage est particulièrement utilisé pour la production de vin liquoreux, elle entre aussi dans la composition des vins blancs secs comme le vin blanc du Bergerac sec. Les vins fabriqués à partir de ce cépage sont très aromatiques et peu acides tout en étant puissants.

PinotBleu - Muscadelle

Les traits caractéristiques de la muscadelle

Lorsqu’on n’est pas grand amateur de vin, il est toujours difficile de distinguer un pied de syrah à un pied de muscadelle. Ce dernier cépage se différencie par ses grappes surmoyennes qui prennent la forme d’un tronc de cône. Celles-ci sont aussi ailées et plus ou moins compactes. Les pédoncules d’une muscadelle sont assez longs et forts et ses pédicelles sont plutôt courts et de force moyen.

Lorsque les baies de ce cépage apparaissent, elles prennent une forme de sphère et elles ont une taille moyenne comparée aux autres. Elles ont une peau fine et au départ, les baies ont une couleur vert clair avant de prendre un jaune doré à la maturation. Si vous en prenez, sa chair est peu croquante et vous ressentirez en bouche un goût assez sucré. Vous pouvez aussi ressentir une similarité de goût avec celui du sauvignon blanc.